28 septembre 2022
nourrir un chien sensible

Comment nourrir un chien sensible ?

Un chien sensible est souvent en proie aux vomissements, aux diarrhées ou encore à des flatulences. Ce type de symptôme démontre que votre compagnon a des intestins fragiles. Dans ce cas-là, il lui faut une alimentation haut de gamme pour chiens sensibles. À travers cet article, découvrez les aliments à intégrer dans la ration journalière d’un chien particulièrement intolérant.

Optez pour des croquettes naturellement saines

La santé de votre animal de compagnie dépend en grande partie de la qualité de son alimentation. Pour nourrir un chien sensible, il vaut mieux opter pour une croquette chien qui respecte son régime naturel. Nous parlons ici d’une alimentation :

  • Soit à faible teneur en céréales ;
  • Soit sans céréales.

Il faut savoir que les céréales de toutes sortes peuvent provoquer des problèmes digestifs. Pour un estomac sensible, une nourriture sans céréales est donc la meilleure option. Par ailleurs, choisissez des croquettes qui contiennent le maximum d’ingrédients d’origine naturelle. Ceux-ci doivent être sans :

  • Conservateurs artificiels ;
  • Arômes ;
  • Colorants.

Les meilleures croquettes sont celles qui sont riches en protéines animales. Cela tient en compte l’origine carnivore de votre chien. Sur ce site, vous trouverez l’alimentation adéquate pour toutes les races de chiens, qu’ils soient sensibles, en surpoids ou stérilisés.

Choisissez des aliments aux ingrédients faciles à digérer

La principale cause des troubles digestifs des chiens sensibles vient de la difficulté à digérer leur rationalimentaire. Pour éviter ce problème, le mieux est de choisir des aliments composés d’ingrédients doux et faciles à digérer. Il existe des ingrédients courants comme le bœuf ou les produits laitiers qui sont à proscrire.

Pour être sûr de donner un régime alimentaire adapté à votre compagnon, misez sur une alimentation spécialement conçue pour lui. Voici des exemples d’ingrédients contenus dans les aliments de haute qualité :

  • Le poisson, qui est source de protéines riches en Oméga 3 et Oméga 6 ;
  • Les œufs, particulièrement faciles à digérer et ayant une valeur nutritionnelle et biologique exceptionnelle ;
  • Le riz, qui est une céréale très digeste pour le chien. Il est aussi anti-diarrhéique et riche en fibres naturelles ;
  • Le FOS-MOS, avec des propriétés prébiotiques qui offrent un confort intestinal et a la particularité de renforcer le système immunitaire de l’animal ;
  • Etc.

Les aliments destinés aux estomacs sensibles sont souvent composés d’ingrédients simples à protéine unique. Ils sont conçus pour être faciles à digérer. Évitez les aliments bas de gamme qui contiennent du maïs comme premier ingrédient.

Méfiez-vous également des aliments qui comprennent de la farine de sous-produits. Ce type de régime renferme des déchets tels que les plumes ou encore les carcasses.

Privilégiez les aliments riches en oméga-3, en prébiotiques et en probiotiques

Sachez qu’un régime riche en acides gras Oméga-3 permet de réduire l’inflammation des intestins. Ce type d’alimentation aide à stimuler leur guérison. Toutefois, cela ne signifie pas que vous devez choisir un régime avec beaucoup de matières grasses. La raison en est que la graisse est généralement plus difficile à digérer que les glucides ou les protéines.

Votre chien souffre-t-il d’une sensibilité intestinale ou bien gastrique ? Introduisez des aliments riches en probiotiques et en probiotiques dans sa gamelle. Comme prébiotiques, nous pouvons citer les MOS et FOS (Mono-oligo saccharides et Fructo-oligo saccharides). Ils se présentent sous forme de fibres solubles et fermentescibles.

Les fibres nourrissent les bonnes bactéries intestinales de votre chien. Elles sont fermentées en acides gras à chaîne courte. L’avantage de ces acides gras est qu’ils améliorent la circulation sanguine, ce qui stimule l’absorption d’électrolytes et d’eau.

Divisez la ration journalière du chien

Vous pouvez essayer de nourrir votre animal par petites quantités, plusieurs fois au cours de la journée. Cela lui permet de digérer tranquillement et facilement sa nourriture. De cette manière, il évite de devoir digérer un seul repas complet d’un coup.

Par ailleurs, si vous optez pour une transition alimentaire, n’oubliez pas d’introduire les nouveaux aliments progressivement. Augmentez progressivement la quantité des nouveaux aliments dans la gamelle de votre chien pendant 3 à 4 jours. En même temps, diminuez sa nourriture actuelle inadaptée. Complétez son régime avec de l’alimentation humide de qualité. Il en existe une diversité : pâtées, aliments émincés en sauce, toppers, etc.

Ne négligez pas les exercices physiques journaliers du chien. Ils sont primordiaux pour sa bonne digestion et l’aide à dépenser son trop-plein d’énergie.

Tournez-vous vers des aliments adaptés aux peaux sensibles

Si votre chien a une peau sensible, vous devez miser sur une alimentation adéquate. Celle-ci doit comprendre :

  • Des acides gras oméga. Les acides gras oméga-3 et oméga-6 permettent de nourrir la peau et de favoriser un pelage sain. Ainsi, pour préserver les peaux sensibles, privilégiez des aliments qui contiennent :
  • de l’acide linoléique (oméga-6),
  • de l’acide eicosapentaénoïque (EPA oméga-3) ;
  • Des protéines de haute qualité. Par exemple, le saumon, la farine de poisson ou encore l’huile de poisson sont d’excellentes sources de protéines ;
  • Etc.

Vous pouvez consulter le vétérinaire pour déterminer le régime alimentaire qui correspond le plus à votre animal.

Vous savez désormais comment nourrir correctement un chien sensible. Choisissez le meilleur fournisseur de nourriture afin de garantir la santé de votre animal.